Notre vision RSE 2020 consiste à être reconnus comme leader en RSE au sein de l’industrie immobilière et de nous positionner au rang des entreprises les plus respectées dans ce domaine. Pour y parvenir, nous nous sommes fixés cinq grands objectifs, dont deux qui concernent plus spécifiquement la gestion environnementale : garantir des milieux de vie sains et assurer une performance environnementale optimale.


Plus spécifiquement, et en lien avec les objectifs de notre actionnaire principal, la Caisse de dépôt et placement du Québec, vis-à-vis son engagement à combattre les changements climatiques, nous visons à augmenter nos investissements sobres en carbone de 50 % d’ici 2020 et aussi à réduire nos émissions de gaz à effet de serre (GES) de 25 % d’ici 2025.


Le fait d’avoir un portefeuille immobilier mondialement diversifié s’accompagne d’une grande responsabilité environnementale. Nous nous sommes engagés à continuellement trouver des façons d’atténuer l’impact de nos immeubles et à les exploiter le plus efficacement possible. Nos efforts portent fruits et nous continuons d’améliorer la consommation énergétique globale du portefeuille des propriétés que nous gérons tout en réduisant le volume de matière envoyés aux sites d’enfouissement.


Émissions de gaz à effet de serre (GES)


Ivanhoé Cambridge continue de développer une stratégie de carbone à long terme, qui tient compte de la réalité des changements climatiques et de leurs conséquences économiques pour les marchés mondiaux du carbone et qui s’adapte en conséquence.

Nous compilons depuis 2012 des données sur les émissions de GES de nos propriétés gérées1. Cette compilation de données nous aide à développer une compréhension solide de notre performance GES. L’inventaire de GES n’inclut pas de CO2 biogénique.

D’autres initiatives nous permettent aussi de réduire notre empreinte carbone, comme par exemple l’utilisation de vidéoconférence.

 

Optimisation de notre consommation d’énergie et de ressources naturelles


En tant que propriétaire et gestionnaire immobilier d’envergure internationale, nous sommes responsables pour l’impact environnemental de nos immeubles. Nous veillons à l’utilisation responsable des ressources naturelles dans l’exploitation de notre patrimoine bâti. Veuillez consulter notre rapport d’activité pour connaître notre performance énergétique.


Certifications environnementales

Ces certifications sont des outils de plus en plus prisés pour mettre en valeur la qualité de la construction et de la gestion de nos immeubles et de leur gestion afin de répondre attentes des parties prenantes, qu’il s’agisse des locataires, des employés ou des partenaires d’affaires.

Liste des certifications reconnues dans notre industrie

BOMA BEST®
(Building Owners and Managers Association Building Environmental Standards) établit des normes réalistes mais rigoureuses qui permettent d’évaluer avec précision la performance énergétique et environnementale des immeubles existants. Les informations sont examinées par des vérificateurs externes avant que la certification ne soit accordée.
LEED®
(Leadership in Energy and Environmental Design) est un système nord-américain d’évaluation d’édifices commerciaux et résidentiels, qui vise à encourager des méthodes de construction durables, notamment au niveau de l’efficacité énergétique, de la consommation d’eau, du chauffage, de l’utilisation de matériaux de provenance locale et de la réutilisation des surplus.
WELL Building StandardMD
est une certification internationale centrée sur la santé et le bien-être de l’utilisateur du bâtiment. Elle se base sur sept thèmes pour définir la performance attendue, soit l’air, l’eau, l’alimentation, la lumière, l’activité physique, le confort et l’esprit.
BREEAM®
(Building Research Establishment Environmental Assessment Method) est un pionnier britannique de l’évaluation et de la certification environnementale des bâtiments. Cette certification a été développée pour l’Europe et le Golfe Persique.
Effinergie+®
est une certification française ciblant la diminution des besoins en énergie et de la consommation énergétique, afin de tendre vers des bâtiments à énergie positive.
ENERGY STAR®
est un outil reconnu, conçu par l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis, pour surveiller, coter et optimiser la consommation énergétique des bâtiments. La certification pour les bâtiments commerciaux et institutionnels est disponible depuis peu en sol canadien.
NABERS
(National Australian Built Environment Rating System) est un système d’évaluation administré par l'Office of Environment and Heritage qui mesure, individuellement, l’efficacité énergétique, la gestion de l’eau, la gestion des matières résiduelles et la qualité de l’aménagement intérieur des bâtiments. Ces résultats sont pondérés avec ceux de bâtiments comparables. Les données sont examinées par des vérificateurs externes avant que la certification ne soit accordée.
HQEMD
(Haute Qualité Environnementale) est un référentiel français fondé sur les meilleures pratiques actuelles en termes de performances environnementales et énergétiques, dans une optique d’analyse cycle de vie.



Gestion des matières résiduelles

Une autre façon de diminuer notre impact sur l’environnement est de réduire, recycler, composter et réutiliser les déchets solides non dangereux.


Toutes les propriétés que nous gérons font l’objet d’un audit annuel de la gestion des matières résiduelles et ont établi des cibles de mise en valeur à atteindre d’ici la fin de 2022. En 20174, les propriétés d’Ivanhoé Cambridge ont diminué leur production de déchets de près de 11,5 %.


Progression du taux de mise en valeur des matières résiduelles

En 20174, le volume des matières qui n’ont pas pris le chemin des sites d’enfouissement (le taux de mise en valeur des déchets) a été de 58 %, ce qui représente une augmentation de 1,3 % par rapport à 2016 ainsi qu’une augmentation de 14,9 % comparativement à 2010 (l’année où le programme d’audit des déchets a été mis sur pied).

*1 La méthode utilisée pour calculer l’inventaire de GES s’aligne sur le Protocole des gaz à effet de serre établi par le World Resources Institute (WRI) et le World Business Council for Sustainable Development’s (WBCSD) Greenhouse Gas Protocol/ISO 14064-1.

*2 La portion de l’inventaire des GES couvrant les services publics est basée sur des données sur la consommation d’énergie (électricité, gaz naturel et vapeur) et inclut toutes les propriétés gérées directement en Amérique du Nord et en Europe (centres commerciaux et bureaux) ainsi que nos bureaux corporatifs. Afin de nous conformer aux normes, nous rendons compte des émissions de la façon suivante :
◦ Émissions directes à l’intérieur du périmètre spécifié (Scope 1)
◦ Émissions associées à la consommation d’énergie à l’intérieur du périmètre mais générées ailleurs (Scope 2)
◦ Émissions générées par d’autres activités (Scope 3)
Les données rapportées pour 2017 sur les données énergétiques et celles sur les émissions GES respectent un cycle de 12 mois et reflètent les données mesurées du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017, afin de pouvoir les inclure dans le rapport d’activité 2017 qui combine les données financières et les données en matière de responsabilité sociale d’entreprise de la Société. Les données antérieures à 2017 ont été actualisées à ce cycle pour permettre la comparaison.

*3 Un projet inscrit à la certification LEED mais pas encore certifié peut être qualifié de « candidat LEED » ou, si l’on s’adresse à un plus grand public, de « candidat à la certification LEED ». Il faut également qu’un projet soit « inscrit dans l’intention d’obtenir une certification » ou qu’il « cible la certification [niveau], en se rappelant qu’aucun niveau de certification n’est assuré tant que la certification n’a pas été accordée.

*4 Les données rapportées pour 2017 sur les matières résiduelles respectent un cycle de 12 mois et reflètent les données mesurées du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017.